Désolé de vous envahir mais je tenais à vous signaler que la boutique est ouverte :)

Hockey

Trois heures trente six du matin et une bien courte nuit en prévision, la faute aux quarts de finale des JO de Vancouver.

Le match Usa-Suisse s’est résumé à un pilonnage en règle de la cage helvète pendant les trois tiers-temps reglementaires.

Au final, une victoire capitaliste de deux à zéro face aux banquiers qui s’étaient mis en mode Coffre Fort. Dommage, les pendules étaient presque à l’heure pour un exploit.

Par contre, à l’opposé total de cette victoire plus ou moins attendue, le match Canada-Russie m’a fait vraiment halluciner.

7 à 3 au moment où j’écris ces lignes, score absolument imprévisible au regard du pedigree des deux équipes.  Le goal russe, sensé être le N°1 de la ligne a joué à la perfection son rôle de passoire pendant que les lignes offensives canadiennes se régalaient avec un canardage systématique à la moindre ouverture.

Résultat: après beaucoup d’années et de matchs sans victoires de l’Erable sur la Faucille, il semblerait que l’Histoire s’inverse ce soir.

Ca va pas danser le Bolchoï dans les vestiaires soviet’. Par contre dans les rues de Vancouver, ce sera une autre paire de manches !

Une petite question pour finir, au cas où un membre de mon éminent lectorat pourrait éclairer ma lanterne: comment se fait-ce que des joueurs de  niveau internationaux se retrouvent en zonzon pour cause de « Too many players on ice » ? Et que dit cette règle ?

Merci !

  1. « Trop de joueurs sur la glace » ça dit tout. C’est lorsqu’un changement de joueur est trop long et qu’il y volontairement ou involontairement 6 joueurs (ou plus) de champs sur la glace.

    Je sais pas si ça répond à ta question ?

  2. Ouaip, j’ai eu ma réponse, par toi et un collègue de pvtistes:

    en gros oui ce sont de mauvais changements. soit le gars qui embarque trop vite et se retrouve en possession de la rondelle alors que l’autre n’est pas totalement sorti ; soit le gars qui s’aprête à sortir se trouve près du banc et touche à la rondelle, pendant que l’autre a déjà embarqué sur la glace.

    quand on change on n’attend pas que le gars soit complètement sur le banc pour embarquer. y a une tolérance quand le joueur est à moins de 2 mètres du banc où l’ont peut embarquer. c’est ça qui fait bien souvent les surnombres.

    Merci à vous deux !

  3. incroyable match, j’ai veillé exprès pour voir le match de l’année

    je pensais vraiment que les russes allaient nous offrir un combat ultra serré avec Ovechkin, genre 1 but d’écart, des prolongations…

    finalement les russes n’ont pas ete dans le jeu

    mais bon, la pancarte dans le public disait vrai « hockey is canada’s game » 🙂

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.