Entre ciel et mer: Narvik

Quelque part, à 220 kilomètres au nord du cercle arctique, se trouve une ville plus connue pour son industrie et son histoire guerrière que pour son caractère et ses particularités: Narvik. Pourtant, loin de tous les clichés, la vie y est active, rythmée par de nombreux événements culturels, des festivals et, surtout, des opportunités d’excursions exceptionnelles dans le cadre extraordinaire de la nature norvégienne…

Entre ciel et mer: Narvik

Fiche d’identité

La gare de Narvik


Narvik est une ville du Comté de Nordland en Norvège, chef-lieu de la commune du même nom. Parmi les villes norvégiennes au nord du cercle polaire arctique, elle est la troisième en importance. Elle compte environ 20 000 habitants. (…) Située à 220 kilomètres au nord du Cercle polaire arctique, elle est l’une des villes les plus au Nord de la planète. Le Gulf Stream lui donne un climat beaucoup plus doux qu’une ville de même latitude sur un autre continent. La moyenne annuelle des températures est de 3,7 °C.  On y trouve deux aéroports mais aucune gare reliée au réseau de chemin de fer norvégien. Les activités liées au chemin de fer et au port sont toujours très importantes à Narvik, puisque les marchandises à destination ou en provenance du grand Nord transitent très souvent par la ville.Son université compte 1200 étudiants. Il y a également quelques entreprises de haute technologie.
Source: Wikipedia

Comment aller à Narvik ?

Le plus simple, dans tous les cas de figure (ou presque) est de prendre l’avion au départ de votre ville, puis de transiter par Oslo et Bodo (par exemple). Trouver un vol ne pose pas de souci et le service est assuré en toute saison par SAS (qui semble être la seule compagnie à desservir Narvik…). Comptez entre 250 et 400€ pour un A/R cet été. Pour les plus aventureux, l’option automobile est une autre alternative, pleine de visites et de pays à traverser (depuis la France s’entend)…

Enfin, si vous êtes un guerrier prêt à endurer des heures et des heures de traversée, n’oubliez pas la possibilité d’une carte Interail “Global Pass” (de 180 à 500€ environ, selon vos options et la durée de votre trip… et l’obligation de passer par la Suède !).

 Que faire à Narvik ?

Les musées

Si vous n’êtes pas véhiculés, vous allez faire (relativement) vite le tour de la ville. Cependant, celle-ci comprends d’intéressants musées dont le Krigsminnemuseet, qui offre un retour sur les conditions de vie des habitants durant l’occupation allemande entre 1940 et 1945. Vous y trouverez, également exposés, des souvenirs des combats qui ensanglantèrent la région…

Pour les fans de chemin de fer et de l’histoire citadine en général, ne ratez pas la visite du petit (mais génial) Ofoten Museum. Les salles proposent un beau retour sur la ville, son expansion ainsi sur le lien intime qui la relie à l’exploitation du minerai de fer et aux chemins de fer…

Skier au-dessus de la ville

S’il y a bien une chose qui marque le voyageur arrivant à Narvik, c’est la présence d’une piste de ski surplombant la ville ! Il est possible en effet, pour qui le souhaite, d’aller skier dès la sortie du travail, les installations se trouvant à un jet de pierre du centre-ville. Le domaine est suffisamment grand pour combler tous les amateurs de glisse, offre de belles opportunités de descente et la rapidité du télécabine permet une efficacité assez redoutable ! De plus, et ce qui ne gâche rien, la vue n’est franchement pas des plus désagréables:

Les informations officielles (tarifs, horaires d’ouverture…) sont disponibles via ce lien.

Le festival Vinterfestuka

Tous les ans, la ville de Narvik voyage dans le temps et se pare de déguisements tous droits sortis de jadis, à base de chapeaux, châles et autres costumes historiques. Du fait des longues relations historiques entre la France et cette ville, c’est une sorte d’hommage qui est rendu, via des spectacles, des animations et des concerts.

Si vous êtes dans le coin l’année prochaine (en 2015 donc !), ne ratez cela sous aucun prétexte: c’est… dépaysant !

Où (bien) manger aux alentours de Narvik ?

Si la vie est chère en Norvège (c’est un fait), il y a certaines occasions qui valent de dépenser de l’argent. Narvik ne compte pas spécialement d’endroits marquant. Cependant, à une poignée de kilomètres de là, se trouve une merveille bénie par les Dieux de la Gastronomie: le Tinja Moutain Lodge.

Dans un décor chaleureux, de longues tables de bois vous invitent à savourer un repas dont vous garderez – parole de Cedric ! – un souvenir fabuleux pendant de longues et longues années. Sous la houlette du chef Vegard Stormo, récompensé par un Sápmi Awards en 2013, c’est toute la cuisine norvégienne qui est mise à l’honneur pour la plus grande joie des papilles, à travers des plats d’une justesse et d’un goût extraordinaires.

Alors certes le menu est cher (de 365 à 985 couronnes, selon le nombre de plats et sans compter le vin, 35 à 100€ environ) mais il est d’une qualité exemplaire. De plus, le service est d’une efficacité redoutable, courtois et drôle en même temps…

A ne pas manquer si vous aimez (bien) manger !

A faire autour de Narvik

Être véhiculé représente un avantage non négligeable pour profiter des nombreuses opportunités offertes par la région environnante de Narvik. Heureusement, les frustrés de la voiture (ou les autostoppeurs/piétons/recalés du permis et autres !) auront quand même de belles activités de possible.

La première d’entre elles, et la plus simple, consiste simplement à s’installer confortablement pendant une heure dans un wagon de train et à admirer les 42 kilomètres d’un paysage constitué de fjords et de montagnes qui défilent sous vos yeux le long de la légendaire ligne reliant Narvik à Kiruna (en Suède): l’Ofoten Railway.

Entre deux gares, on trouve souvent de sublimes petites maisons où l’on a envie de s’arrêter…

Si vous vous skier en Suède, profitez-en: la “station” (entre guillemets car les pistes de ski se situent directement à côté du quai: chaussez et allez skier dès la sortie du train !) de Riksgränsen offre tout ce que vous pouvez chercher (et même plus encore…).

En tout cas, aller comme retour: un spectacle inoubliable !

Si vous avez une voiture et que vous désirez aller “plus loin”, foncez voir le champ de bataille de Narvik, situé au milieu de nulle part, avant d’enquiller sur le Polar Park, un zoo réellement exceptionnel où vous vivrez une expérience hors du commun avec les animaux les plus inattendus…

Narvik en bref

Pour résumer, Narvik est une ville sympathique qui, bien que sans charme particulier, offre de belles possibilités d’activités hiver (le ski, les aurores boréales, les festivals) comme été (les randonnées, les fjords, les musées).

La vie y est aussi chère que dans le reste de la Norvège et il vaut mieux avoir un budget conséquent pour ne pas être surpris et pouvoir profiter au maximum des opportunités offertes. C’est également un gateway parfait pour explorer plus avant le nord du pays et même transiter, le temps d’une journée, vers la Suède et la Laponie !

Pour plus de renseignements, rendez-vous (sur place) dans l’office situé dans la gare de train. Sur internet, les sites officiels suivants font référence: Destination Narvik, Northern Norway et, bien sur, Visit Norway [Fr] !