La passerelle de Saint Pierre

Que faire à Amiens en famille ?

Que faire à Amiens en famille ? C’est une bonne question car la ville qui se trouve à une heure en train de Paris, n’est pas la première destination qui vient à l’esprit pour organiser un week-end en famille. Pourtant, Amiens se revendique (et à juste titre) plus idéale pour venir passer quelques jours avec les enfants. Des Hortillonnages à Jules Verne en passant la Somme et l’Angleterre, venez découvrir que faire à Amiens en famille, avec ce guide alphabétique, écrit par un papa local et voyageur pour d’autres parents !

Que faire à Amiens en famille ?

26 idées en un guide alphabétique !

A comme ARCHITECTURE

Pour bien profiter d’Amiens en famille, il faut savoir lever la tête et chercher les détails, les façades, les statues cachées au coin d’une ruelle, au détour d’un immeuble. Du fait de son histoire compliquée, la ville a du se réinventer et se reconstruire à de nombreuses reprises. Pourtant, on trouve encore, ici et là, de surprenantes traces d’hier qui sont venues jusqu’à nous. Saurez-vous les trouver, notamment le long de la rue des trois cailloux (et dans ses alentours proches) ? Et pour en savoir plus, vous pouvez désormais vous rendre au CIAP, le tout nouveau Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine, ouvert depuis fin janvier 2024 et qui est remarquablement bien fait, avec de super focus sur l’histoire de la ville et du matériel très accessible (voire même manipulable). Notez également, à côté du Coliseum, la Maison de l’Architecture des Hauts-de-France, un lieu transversal et lumineux qui se veut une passerelle entre l’architecture et l’art, notamment.

B comme BECASSINE

Si vous êtes fan d’Histoire et d’histoire, peut-être aurez-vous envie de mélanger les deux le temps d’un après-midi ? Il est ainsi possible de rencontrer la grande Histoire en allant au jardin archéologique de Saint Acheul (pour un fascinant voyage dans le temps) tout en croisant les histoires de Bécassine, dont l’auteur Joseph Pinchon, est enterré au cimetière ancien de Saint Acheul. On trouve également, dans le même cimetière, une Nécropole Nationale où sont inhumés des soldats de la première guerre mondiale.

C comme CHEMIN DE HALAGE

Le chemin de halage, c’est une spécialité amiénoise à ne surtout pas rater lors de votre voyage en famille : quoi de mieux, en effet, que de se promener le long de la Somme, en regardant passer les canards, les maisons et en empruntant, ci et là, quelques petits détours ? En une petite heure, sans se presser ni se stresser, il est possible de parcourir le temps (et les quelques kilomètres du tracé), de découvrir l’Histoire des lieux et de vous imaginer vivre dans ce petite maison si coquette, accessible par ce charmant petit pont. Petit bonus : les paysages changent en toutes saisons et la promenade sera aussi belle enneigée qu’avec les couleurs printanières. Et puis, si le cœur vous en dit, suivez donc la Somme jusqu’à la Baie : un voyage exceptionnel !

D comme DECOUVRIR

Si l’offre muséale amiénoise pure est, en toute objectivité, un peu limitée, que cela ne vous empêche pas pour autant d’explorer les ressources culturelles de la ville ! Ainsi, un passage par le Musée de Picardie est presque obligatoire, tout comme une montée aux tours de la Cathédrale ou au Beffroi (depuis le balcon duquel vous aurez une vue imprenable sur ladite Cathédrale). Les archives ou la FRAC (dans son écrin) offrent également des expositions ou ateliers qui valent souvent le détour et le temps consacré. Et si vous n’avez pas envie de tenter la découverte par échelle kilométrique, n’oubliez pas la chouette petite navette Cœur de Ville, gratuite (comme les bus le samedi), pour circuler entre tous ces lieux .

E comme ENGLISH

Quelque part à Amiens, un peu à l’écart des atouts touristiques habituels, se trouve un drôle d’endroit, né de l’inspiration d’un industriel – Walter Mason Lange – qui avait, à la fin du XIXième siècle, besoin de loger son personnel. Entre les avenues de Londres, de Dublin et d’Edimbourg se trouve donc le quartier anglais, avec ses maisons aux bow-windows, ses petits jardinets frontaux et cette architecture si typique de la Perfide Albion. Cherry on the cake : la présence d’une boîte à livres (toujours copieusement garnie) dans une cabine de téléphone anglaise !

F comme FESTIVALS

Sans aller jusqu’à dire qu’il y a des festivals en toutes saisons, sachez cependant que la vie culturelle amiénoise est riche : depuis Chroma (en été ou en hiver) jusqu’à On a marché sur la Bulle (un chouette festoche de BD et arts graphiques) en passant par la Rue est à Amiens Les Tentaculaires (avec des spectacles de cirque un peu partout) ou encore les festivités particulières se passant dans (et autour de) la Cathédrale (du feu, des conteurs perchés, des concerts) et même le Marché de Noël. Les journées et week-ends thématiques (vélo and co) sont nombreux et proposent de quoi occuper allègrement toute la famille, depuis les plus jeunes jusqu’aux grands-parents.

G comme Gares

On trouve deux gares à Amiens, ce qui rend très facile d’y arriver depuis Paris ! Si Saint Roch ne sera probablement pas là où vous prendrez le train, sachez qu’on ne met qu’une heure (et quelques minutes) pour venir depuis la capitale. Une bonne idée est d’investir sur une carte de réduction SNCF (50% pour 15 ou 30€), ce qui ramène le prix d’un aller-retour, pour un adulte, à 22€. Il y a également souvent des réductions à 1€ pour les plus jeunes ! Enfin, depuis Amiens, il est très facile de prendre le TER pour sillonner la Somme. Faites attention, si vous visez la gare de Haute-Picardie (dites des Betteraves) pour venir à Amiens et que vous n’êtes pas véhiculés : il est peut-être compliqué d’en sortir si vous ratez les navettes !

H comme HORTILLONAGES

Peut-être, avec la Cathédrale, LE site le plus emblématique d’Amiens : un vaste ensemble de jardins flottants, partagés par des canaux qu’il fait bon parcourir en barque. Assez unique dans leur genre, les Hortillonnages d’Amiens drainent chaque année de nombreux touristes avides et curieux d’en savoir plus. Une activité très sympa à faire en famille est de louer, durant le Festival des Jardins, une barque électrique et de partir à la découverte des œuvres d’art disséminées le long d’un parcours spécialement créé. C’est loufoque, intimiste, déroutant, agréable et à faire au moins une fois dans une vie, à Amiens en famille !

I comme ÎLE AUX FRUITS

Tous les jeudi soir, au 325 de la Rue de Verdun, se tient le marché de l’Île aux Fruits, qui n’est pas qu’un marché. On y trouve en effet (et donc) des fruits et des légumes bios et locaux mais aussi un bar, des foodtrucks, un stand de réparation et d’entretien de vélo, des fois un coiffeur, parfois un coutelier, par moments une tartiflette géante en train de cuire et, tout le temps, des sourires, des concerts et les rires des enfants en train de jouer dans le vaste espace extérieur qui leur est dédié. Bref, mon adresse préférée !

J comme JULES VERNE

Amiens et Jules Verne, c’est l’histoire d’une vie et d’une ville, étroitement liées mais sans être forcément connues. Ainsi, j’ai beau être fan de Jules devant l’Eternel, je crois que je n’avais jamais remarqué cette existence amiénoise avant de venir vivre ici. Cependant, une fois que vous visitez Amiens, impossible de passer à côté des nombreuses références à son œuvre : statue(s), jardin aménagé d’exception, maison-musée, kraken lumino-aquatique sur le parvis de la gare et même, dernières nouveautés en date, la création d’un parcours dédié ! Si vous avez le temps (et l’envie), allez donc lui rendre une petite visite en sa dernière demeure, au cimetière de la Madeleine (et c’est l’occasion idéale pour découvrir le proche Parc du Grand Marais avec son camping et ses installations sportives).

K comme Kamon

Kamon ? Comme dans Touthankamon ? Non ! Camon, comme les étangs de Camon ! Situés juste à côté de la ville, c’est un vaste espace de jeux pour les enfants autant qu’une agréable balade circulaire dans un décor apaisé, qui n’est pas sans rappeler celui du Marais des trois vaches. Ici aussi cependant, il est préférable d’être véhiculé pour y accéder en toute sérénité, l’accès en transport en commun n’étant pas évident de prime abord.

L comme LAFLEUR

Lorsque nous sommes allés voir ce spectacle de marionnettes picardes avec Fils, je crois que nous nous attendions à tout sauf à ça : voir Lafleur débarquer avec son bâton, tanner le Loup comme un vieux tapis poussiéreux avant de commencer à parler en picard avec ses potes. On a levé des sourcils circonspects avant de rire et franchement apprécier (même si nous n’avons pas tout compris). C’est à découvrir au théâtre des Chés Cabotans (et c’est autant typique que génial, en toute honnêteté).

M comme MARAIS DES TROIS VACHES

Mon petit coin de nature préféré, à un tour de roue de trottinette de la ville ! Entre marais et forêts, sur un chemin de planches de bois, il fait bon passer de la frénésie citadine au calme d’une longue balade où l’on croise autant de palmipèdes que de familles venues se promener, casser la croute ou même taquiner le goujon. Idéal pour occuper un après-midi ou s’offrir une petite parenthèse au calme. On y trouve également, juste en face, le jardin des Vertueux (dont la visite est payante).

N comme NISSO PELOSSOF

Juste derrière la gare, à proximité immédiate de la Halle Freyssinet, se trouve le nouveau quartier d’Amiens, en pleine reconstruction. En attendant l’arrivée d’un nouveau pont sur la Somme et la fin des différents chantiers, il fait bon se balader le long de la promenade Nisso Pelossof, encore relativement peu fréquentée ! Au programme : jeux d’eaux, boite à livre, square et voie cyclable. Comme le tout est juste à côté de la Gare, c’est l’endroit idéal pour se défouler avant de remonter dans le train.

O comme Hauts-de-France

La région des Hauts-de-France, dont fait partie la Somme, département d’Amiens, n’est pas forcément la plus courue. Pourtant, que de bonne surprises, de bonnes choses à goûter, de bonnes boissons à découvrir ! A Amiens, que ce soit au marché de l’Île aux Fruits ou aux Halles du Beffroi, ne ratez pas l’occasion de goûter un Floral de Belval, des bières d’Ambiani ou encore un Welsh, une ficelle, une tarte au maroilles : un régal garanti.

P comme PARCS

Saint Pierre ou la Hotoie : les parcs feront le bonheur de toute la famille, de par leur diversité et leur superficie. Le premier propose un vaste étang où se reposent de nombreux volatiles, ainsi que de belles promenades croisées, le tout avec un grand espace de jeu. Le second, plus excentré, est situé à côté du zoo et offre peut-être plus de calme, en étant cependant plus urbain. N’hésitez pas à pousser jusqu’au Jardin des Plantes ou, un tantinet plus excentré, à Jean Rostand, pour des cadres différents mais verdoyants !

Q comme QUAI BELU

Une suite de restaurants et de bars, le long d’un quai et de la Somme, où baigne la statue emblématique « L’homme à la bouée », le tout avec la cathédrale en arrière-plan : c’est le Quai Bélu ! Un lieu de passage obligatoire pour bien manger, boire un verre et déguster une glace dans le meilleur glacier d’Amiens. En plus, le quartier de Saint-Leu, avec ses canaux, son street art et ses ruelles pavées n’est qu’un à jet de pierre de là, ce qui offre un chouette programme pour tout un après-midi.

R comme RESERVE DE SAINT LADRE

Située plus à Boves qu’Amiens, la réserve de Saint Ladre peut être un peu compliquée à accéder sans voiture. Pourtant, elle vaut définitivement le détour, avec son joli parcours en bois (et ses QR Codes à scanner pour des explications supplémentaires), ses paysages bucoliques et même ses quelques ruminants. Et si vous avez de la chance, vous pourrez même apercevoir des cigognes en train de se reposer. Pas forcément donc de quoi occuper toute une journée mais plutôt une façon agréable de s’évader aux portes même de la ville.

S comme SAINT LEU

De jour, un paradis presque solitaire où il fait bon admirer les œuvres de Street Art nées du festival IC.ON.IC, entre canaux, ruelles pavées et squares protégés. Le soir, le quartier le plus festif d’Amiens, lieu de toutes les sorties étudiantes (et de quelques dérives inhérentes). C’est une expérience étrange que de constater, de visu, les deux atmosphères, qui sont à des années-lumière l’une de l’autre. Ne ratez pas le vieux moulin à eau et la statue de Lafleur !

T comme TOUR PERRET

Véritable phare urbain, la Tour Perret est absolument impossible à rater dans le paysage citadin amiénois. En effet, idéalement sise au pied de la gare, c’est la première chose que l’on aperçoit, juste au-delà de la verrière (où se reflètent des loupiotes, qui paraissent telles des étoiles, une fois la nuit tombée). Du coup, impossible de se perdre à Amiens : il suffit de repérer la Tour Perret pour savoir où se trouve la Gare. Si, tristement, il n’est pas possible de visiter ladite Tour et ainsi de profiter du – probablement – génial panorama, rien n’empêche autrement de l’observer, d’étudier son Histoire, de la replacer dans le contexte de la carrière de son architecte ou même, lors de festivals, d’observer les projections de video-mapping ! Notez que vous pouvez passer en-dessous, pour vous offrir une vue un peu différente.

U comme Unique

Amiens est-elle mal aimée ? Elle est, en tout cas, tristement sous-estimée ! On y trouve bien des surprises et il faut vraiment y consacrer plus d’une journée pour pouvoir en profiter à fond, surtout lors d’un voyage en famille. Il convient simplement de prendre le temps, de parcourir la ville à pied, de ne pas hésiter à faire fi d’une première froideur initiale pour mieux la sentir se réchauffer au fur et à mesure et pouvoir l’apprécier à sa juste et vraie valeur. Et si vous cherchez un prétexte pour marcher longuement, surveillez le calendrier des rederies (l’équivalent samariens des marchés aux puces) pour une chouette sortie pour chiner et découvrir en même temps !

V comme VELO

Si faire du vélo à Amiens est (parfois) une drôle de gageure, la place que prend icelui au sein de l’agglomération ne cesse de s’amplifier. Les infrastructures s’améliorent peu à peu tandis qu’évoluent également les mentalités, reconnaissant l’importance de développer ce mode de transport toujours plus plébiscité. Aussi, pourquoi ne pas en profiter pour transformer votre voyage en famille à Amiens en véritable périple samarien : la Baie de Somme, les itinéraires de mémoire et autres sont facilement faisables (et de nombreuses offres de location de matériel existent, même depuis la Gare). Si vous n’êtes autant aventuriers, le chemin de Halage offre une belle sortie familiale.

W comme WORLD WAR

Amiens a été durement touchée durant les deux guerres et c’est pourquoi la ville n’offre pas une homogénéité architecturale absolue ni un charme fou au premier abord. Les stigmates laissés par les affrontements et les bombes sont encore bien visibles – preuve en est des cimetières militaires en pleine ville – mais cela fait partie du patrimoine de ville et, plus globalement, de la Somme. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rendre à Albert, Peronne ou dans les différents mémoriaux des alentours (véhicule obligatoire pour ces derniers). Vous pouvez même suivre mon parcours dédié aux sites de mémoire en famille !

X comme Gothi’X

D’accord, celle-ci est légèrement capillotractée mais je ne pouvais pas faire l’impasse sur les Gothiques (les GothiX si vous préférez), fleuron sportif de la ville d’Amiens ! Le club de hockey-sur-glace, double champion de France Elite, est l’une des nombreuses équipes de haut niveau de la ville. Résident du Coliseum (un complexe sportif qui accueille patinoire, piscine et autres équipements), c’est toujours un plaisir de les voir évoluer et d’initier les plus jeunes à un sport pas si courant dans nos latitudes. Et si vous voulez en voir encore plus, essayez d’assister à un match des Pirates (N2 de Handball) ou de l’Amiens SC (L2 de football).

Y comme Y manger ? Y boire ?

Beaucoup de bonnes adresses pour manger et boire un verre en famille à Amiens. Je ne vais pas toutes les lister ici (mais je pourrais en faire un article si vous me le demandez) mais sachez que notre petit cœur familial apprécie les burgers de Craft la Friterie Nicolas et l’Eden tout autant que les chocolats chauds du Miam’s ou les jus de la Théière de la Libraire. On aime également, dans une gamme tarifaire un peu plus élevée, manger au Quai (sur le Quai Bélu). Enfin, je recommande personnellement le Charleston pour boire un petite bière ! Enfin, pour manger des spécialités portugaises (mais en-dehors de la ville, il faut être véhiculé), direction le Piri Piri !

Z comme Zzz

Dormir à Amiens en famille ? Aucun souci, il y a de tout, depuis les hôtels 4* luxueux jusqu’à l’auberge de jeunesse, en passant par les adresses de charme dans les hortillonnages, les appartements au sommet d’une certaine Tour (et bien plus encore). Prenez simplement le temps de réserver en avance et essayez de rester du côté du centre (en notant que tout – ou presque – peut se faire à pieds et que les bus sont gratuits le samedi).

Pour aller plus loin !

N’hésitez pas à utiliser le widget pour trouver votre activité préférée à Amiens: vous ne paierez pas plus cher (et je récupérerais quelques euros au passage).

Hey, tandis que vous êtes là ! Avez-vous aimé cet article ? L’avez-vous trouvé utile ? Si tel est le cas, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux ! Vous pouvez également m’offrir un café ou passer par la boutique. Et, bien évidemment, tous vos retours, suggestions et remarques sont les bienvenues.